in

TEMOIGNAGE. Après une simple manucure, cette femme a développé un cancer de la peau

TEMOIGNAGE. Après une simple manucure, cette femme a développé un cancer de la peau

Une californienne de 50 ans a vécu un véritable cauchemar. D’un passage chez la manucure, elle s’est retrouvée à faire le tour des hôpitaux. Et d’une simple coupure à un doigt elle a contracté un cancer de la peau. Un cas extrêmement rare heureusement mais dramatique pour cette femme. Comment d’un acte aussi banal en est-elle arrivée à souffrir de telles répercutions ? On vous raconte tout en détail.

Un changement de manucure de dernière minute

L’incident qui est à la racine du développement de son cancer a eu lieu en novembre 2021. Son salon de beauté habituel n’ayant pas de disponibilité pour lui prodiguer les soins demandés, Grace Garcia californienne de 50 ans a du se résoudre à prendre rendez-vous dans un autre salon. Un choix de manucure en apparence anodin mais qui aura des conséquences terribles pour cette femme.

« Elle m’a coupée, et la coupure n’était pas seulement une coupure de cuticule régulière. Elle m’a coupée profondément, et c’était l’une des premières fois qui m’arrivait » a déclaré la jeune femme à Today.com. Voila ce qui est à l’origine de tous les problèmes qui ont suivi. Une simple maladresse de la part de l’esthéticienne.

Une crème antibiotique pour traiter la plaie

Grace Garcia ne connaissant pas le salon de beauté en question n’a pas voulu prendre de risques. Ne sachant pas si les instruments utilisés lors du soin étaient bien désinfectés, elle a utilisé une crème antibiotique pour traiter la plaie pendant quelques jours. Mais la petite blessure ne guérit pas, et a fini par cicatriser mais en formant une bosse sombre.

C’est ensuite toute la zone où se trouvait la plaie qui est devenue douloureuse. Ce qui a poussé Grace Garcia à se rendre chez son médecin généraliste. Médecin qui dans un premier temps n’y a vu qu’une blessure bégnine selon lui causée par un excès de pratique d’écriture manuscrite. Il n’en était rien évidemment. C’est cinq mois plus tard, lors d’un rendez-vous chez sa gynécologue, que Grace Garcia reparle de cet incident, qui lui conseille d’aller consulter un dermatologue.

A lire également :

Un cancer de la peau

Ajoutons qu’une verrue s’était développée sur son doigt à l’endroit de la coupure originelle. Grace Garcia fera donc réaliser une biopsie, qui détectera un cancer assez commun un carcinome épidermoïde, qui se caractérise par une croissance rapide et anormale de cellules squameuses. Cancer habituellement causé par trop d’exposition au soleil ou dans les cabines de bronzage.

Ce qui n’est pas le cas de cette femme. Son cancer a pour cause quelque chose d’assez  rare : le papillomavirus. Ce virus est en général transmis par voie sexuelle, et à l’origine de cancers situés dans le système reproducteur. Habituellement, il n’affecte pas la peau, qui joue son rôle de protecteur. Mais d’après les médecins, la blessure aurait servi en quelque de porte d’entrée au virus comme le sont les muqueuses génitales, pour venir s’installer et créer une lésion cancéreuse. Un cas extrêmement rare qui heureusement a été diagnostiqué à temps.

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.bibamagazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    La batterie des voitures électriques peut-elle prendre feu final

    La batterie des voitures électriques peut-elle prendre feu ?

    Des parents de Caroline du Nord arrêtés après la mort d’un enfant de 4 ans suite à des soupçons d’abus