in

Prothèses auditives : prix, 100% santé, que choisir ?

Prothèses auditives : prix, 100% santé, que choisir ?

SOMMAIRE :

Combien de Français sont concernés par des troubles de l’audition ?

Environ 7 millions de Français ont des problèmes d’audition : la “gène auditive” concerne 11,2 % de la population nationale. Dans 88 % des cas, le “mal-entendre” est le résultat du vieillissement naturel du système auditif : on parle de presbyacousie.

Néanmoins, seul un Français malentendant sur 4 porte une prothèse auditive : en décembre 2016, une enquête de l’Autorité de la Concurrence avait révélé qu’un million de Français renonçaient à s’appareiller…

La raison ? Le prix des prothèses auditives. En moyenne, le coût d’un appareil auditif s’élève à 1 550 euros… par oreille. Et 80 % des malentendants ont besoin d’équiper leurs deux oreilles : au final, la facture monte à 3 100 €. En octobre 2015, l’association de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir dénonçait la “scandaleuse rente des audioprothésistes” en expliquant que les appareils auditifs étaient, en moyenne, revendus 4,5 fois leur prix d’achat.

Prothèses auditives et réforme 100% santé : comment ça marche ?

Depuis le 1er janvier 2021, certaines prothèses auditives sont commercialisées en “100 % santé” ou en “reste à charge zéro”: cela signifie que, pour ces appareils auditifs, le remboursement par la Sécurité Sociale et les complémentaires santé sera intégral – le patient n’aura rien à payer.

Les prothèses auditives sont désormais “rangées” dans deux catégories : la classe 1 (équipements sans reste à a charge du patient, offre 100% Santé) et la classe 2 (équipements à prix libre, hors offre 100% Santé). Sur les 100 appareils auditifs commercialisés à l’époque de la mise en place de la réforme, 12 modèles ont disparu, 12 ont été placés dans la classe 1 et 76 en classe 2. Ce sont les prothèses auditives de la classe 1 qui bénéficient désormais du “reste à charge zéro”.

Le panier 100% Santé est composé d’un large choix d’aides auditives : intra-auriculaires, à écouteur déporté ou contours d’oreille avec au minimum 12 canaux de réglages et de nombreuses fonctionnalités (anti-acouphène, réducteur de bruit du vent, anti-Larsen, système Bluetooth…).

Quels sont les modèles concernés par le 100% Santé ?

Les appareils auditifs de classe 1 sont ceux concernés par le 100% Santé et correspondent aujourd’hui à 30 % des achats d’audioprothèses. Tous les types d’appareils sont impliqués : contour d’oreille classique, contour à écouteur déporté, intra-auriculaire.

Ce sont des appareils de qualité : ils se placent dans ou derrière l’oreille, ils proposent 12 canaux de réglage (ou équivalent) et une amplification sonore d’au moins 30 décibels (dB). Question confort, ils proposeront au moins trois options parmi les suivantes :

  • Un système anti-acouphènes ;
  • Une connectivité sans fil ;
  • Une directivité microphonique adaptative ;
  • Une bande passante élargie (supérieure à 6 000 Hz) ;
  • Un réducteur de bruit du vent ;
  • Une fonction apprentissage de sonie ;
  • Une synchronisation binaurale ;
  • Un système anti-réverbération.

De plus, les appareils auditifs de classe 1 offriront 30 jours minimum d’essai avant l’achat, une garantie de quatre ans, ainsi qu’un suivi annuel.

Quels sont les prix des prothèses auditives ?

Les appareils auditifs de classe 1 sont plafonnés avec un niveau dégressif dans le temps. Concrètement, il ont un prix de vente maximum de 950 euros pour les adultes et 1 400 euros pour les jeunes de moins de 20 ans.

Ce coût est désormais pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie (Sécurité Sociale) et la complémentaire santé. Il est à noter que les complémentaires santé qui prennent en charge le “100 % santé” pour les prothèses auditives sont celles qui fonctionnent sur la base d’un “contrat responsable” et la complémentaire santé solidaire (CSS). Si vous bénéficiez d’une mutuelle santé collective via votre employeur, le contrat est forcément “responsable”.

Les appareils auditifs de classe 2 ont des caractéristiques techniques plus évoluées : ils ne seront toutefois pas remboursés intégralement par la Sécurité Sociale et la complémentaire santé. Les tarifs sont libres, mais il existe un dispositif, décidé conjointement par les professionnels de l’audiologie, de contrôle d’évolution des tarifs qui impose un prix limite de vente en cas d’évolution trop importante des tarifs. Le tarif de prise en charge par les contrats des assureurs complémentaires (contrats responsables) limite la prise en charge totale (Assurance maladie obligatoire et complémentaire) à 1 700 € par oreille à appareiller.

Quelles sont les conditions pour le remboursement ?

Afin de bénéficier du “reste à charge zéro” sur les appareils auditifs de classe 1 ou du remboursement partiel sur les appareils auditifs de classe 2, le patient doit être en possession d’une ordonnance de la part d’un médecin ORL.

À savoir. Depuis le 1er janvier 2021, les audioprothésistes ont l’obligation de proposer au moins une prothèse auditive de classe 1 dans le devis normalisé d’appareillage auditif.

Sources :

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.topsante.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cette teinte de blush est de retour (et elle va vous donner une mine radieuse cet hiver)

    Karine Le Marchand : ultra glamour dans un top en dentelle tout en transparence

    Karine Le Marchand : ultra glamour dans un top en dentelle tout en transparence