in

Migraine ophtalmique : caractéristiques, causes et traitement

Migraine ophtalmique

Quels sont les symptômes d’une migraine ophtalmique ?

Tout commence par des troubles visuels mais sans aucun mal de tête : taches scintillantes dans le champ de vision, perte de vision partielle voire aveuglement temporaire. Ces troubles visuels sont le plus souvent appelés “aura”. Comme l’explique le site de l’Inserm, les troubles visuels sont les plus fréquents (90% des cas).L’aura peut durer de 5 mn à 1 heure. Puis le mal de tête arrive.

La migraine ophtalmique est plus fréquente chez certaines personnes que d’autres. C’est par exemple le cas :

  • des femmes ;
  • des personnes âgées de moins de 40 ans ;
  • des personnes ayant des antécédents de migraine (personnels ou familiaux) ;
  • des personnes atteintes d’une maladie telle que le lupus, l’athérosclérose, l’épilepsie ou encore l’artérite temporale.

Quelle est la cause des migraines ophtalmiques ?

La migraine ophtalmique est causée par une réduction du flux sanguin vers l’œil due aux rétrécissement des vaisseaux sanguins. C’est pourquoi les symptômes disparaissent dès que la circulation sanguine revient à la normale.

La migraine ophtalmique n’entraîne pas de séquelles pour les yeux. De plus, les dommages permanents sont plutôt rares.

Ce rétrécissement des vaisseaux sanguins peut être la conséquence de plusieurs facteurs. Cela peut par exemple être dû :

  • au stress ou à un changement de rythme de vie ;
  • à un manque de sommeil ;
  • à une hypertension artérielle ;
  • à des changements hormonaux ;
  • à l’hypoglycémie ;
  • à la déshydratation…

Découvrez dans ce dossier ce qui peut causer une migraine ophtalmique et comment la soigner.

Migraine ophtalmique : les enfants aussi

C’est aujourd’hui une certitude, les enfants aussi souffrent de migraine : près d’un sur vingt est concerné.

Et lorsque ces derniers connaissent un épisode de migraine ophtalmique avec aura, ils peuvent vivre des phénomènes particulièrement étranges. L’un des signes les plus fréquents : l’hallucination auditive, l’enfant entendant ses parents l’appeler par son nom alors que tout est silencieux.

Quant aux autres hallucinations, elles sont, comme chez les adultes, visuelles : objets qui s’allongent ou qui rétrécissent, paysages qui basculent à l’envers…

A lire aussi : 5 causes insolites qui peuvent déclencher les crises de migraines

Migraine ophtalmique : quelle différence avec une migraine ?

Lors d’un épisode de migraine “classique”, la douleur est au premier plan. Elle se localise d’un seul côté de la tête, on a l’impression que” ça cogne”. La crise de migraine dure de quelques heures à deux ou trois jours et peut s’accompagner de nausées et/ou d’une intolérance à la lumière.

Alors qu’en cas de migraine ophtalmique, ce sont des symptômes visuels qui se manifestent dans un premier temps. La tache lumineuse est un grand classique de la migraine ophtalmique : les médecins appellent cela, le scotome scintillant. C’est comme un trou dans le champ visuel latéral, d’abord petit, entouré de crénelures scintillantes à la manière d’un filament électrique. Ce trou visuel semble peu à peu s’agrandir et se manifeste aux deux yeux. Cela peut durer entre 10 mn et une demi-heure.

Dans d’autres cas de migraine dits “avec aura”, c’est-à-dire avec des signes annonciateurs du mal de tête, certains rapportent des troubles sensitifs, des fourmillements au bout des doigts qui remontent jusqu’au visage jusqu’à l’engourdir totalement. Ou encore, plus rarement, des troubles du langage : difficulté à trouver ses mots, inversion des mots, incapacité à parler. Dans 6 % des cas, on constate même à une paralysie

Lire la suite sur Topsante.com

CET ARTICLE A ETE COPIE SUR www.topsante.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Attention à cette nouvelle arnaque téléphonique aussi surprenante que réaliste

    Jean-Paul Guerlain : sa compagne condamnée pour “violences volontaires sur personne vulnérable”

    Jean-Paul Guerlain : sa compagne condamnée pour “violences volontaires sur personne vulnérable”